La place de la voix dans l’identité sonore

Dans ce podcast Lou Panchione questionne Laurent Pasquier, la voix française régulière de Mickey Mouse pour en savoir plus sur la place de la voix dans l’identité sonore.

Script du podcast

Intro

Une création We Compoze. 

Tu n’as jamais oublié ton premier amour. Tes clients ne devraient pas t’oublier non plus. Je suis Lou Panchione et tu écoutes, Soyez mémorable le podcast de WE compoze qui te dit tout oui, absolument tout sur les pouvoirs du son. We Compoze est une agence de marketing sonore et avec notre plateforme de compositeur, on rend enfin accessible l’identité sonore.

Lou Panchione

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de recevoir dans nos studios Laurent Pasquier, comédien, acteur, voix off et animateur, qui est notamment connu pour être la voix française régulière de Mickey Mouse. Bonjour Laurent.

Laurent Pasquier

Bonjour Lou. Tout va bien, ça va très bien. Merci de m’inviter dans ce studio magnifique. Suis très bien installé avec les copains.

Lou Panchione

Super, c’est gentil. Est ce que tu pourrais nous en dire un peu plus te présenter ta carrière ? Pourquoi la voix off alors ?

Laurent Pasquier

Est ce que tu as trois jours ? Est ce que c’est long ? Non, je rigole. Je vais aller très très vite. Je vais synthétiser le truc. Je viens de la radio et ensuite je suis monté à Lyon notamment où j’ai été responsable de production pendant de nombreuses années. Mais donc, en parallèle, je faisais du café théâtre. J’étais à l’ École du Nombril du monde, café théâtre avec Thierry Buenafuente. C’est de là que sont sortis Florence Foresti, nota mment Cécile Giroud. Céline Iannuci. Il y a de grands acteurs qui sont sortis du nombril du monde, Café-Théâtre qui était à l’époque aussi et qui continue d’être une école de théâtre. Ensuite, eh bien, je suis parti dans les studios avoisinants de Lyon pour faire mes premières voix et j’ai été notamment la voix pour des serveurs de Tintin et Milou notamment. J’ai fait Tintin, je crois que je faisais les Dupont et voilà, j’ai fait des pubs télé. Et de fil en aiguille, j’ai quitté la radio et je me suis retrouvé sur des castings, notamment pour celui de Mickey à Paris.
Je l’ai eu, très heureux de faire partie de l’aventure depuis maintenant 20 ans. C’est un bonheur pour moi et une fierté et une grande responsabilité car une grande voix de pensée, une grande responsabilité, ça vous rappelle quelque chose, vous ?

Lou Panchione

Spiderman, Spiderman ? Ah oui non, je l’avais pas là.

Laurent Pasquier

Pour les références. Et après ? Vous connaissez un peu le cheminement du comédien ? Je fais du doublage, de la pub TV radio, des learning, mais aussi des tournages et aussi de l’improvisation.

Lou Panchione

Mais du coup, on peut dire que tu es passé de la voix off. Donc je lui dirais comment expliquer une voix, une simple, voire un visage. Puisque tu es devenu acteur aussi.

Laurent Pasquier

Je tend vers ça maintenant de plus en plus car j’ai pris confiance en moi et j’ai pris de la maturité. J’ai travaillé et travaillé pour être fin prêt devant la caméra et ça fonctionne bien. Personne ne s’en plaint et je veux continuer là-dedans. De plus en plus.

Lou Panchione

C’est OK, très bien. Nous, on va quand même se concentrer sur l’aspect voix et sons puisque c’est quand même la raison de notre peu de casse. Est ce que tu pourrais nous faire une petite démo de l’étendue de ta voix ? Peut être en disant soyez mémorable de plusieurs manières. Libre à toi de choisir quelle voie une peut être un peu corporate, une un peu plus fun, un peu plus monstrueuse. Je ne sais pas.

Laurent Pasquier

Oui, il y a beaucoup de directions. En fait, ce qu’il y a de bien dans la voix, c’est qu’on peut partir dans plein de trucs et ça dépend de la direction de la directrice artistique. Tu peux me dire vas-y, fais moi ça. Ce que tu veux.

 Lou Panchione

Laurent, je veux que tu me dises soyez mémorable, comme si tu étais un petit monstre qui parlait à son peuple.

Laurent Pasquier

Un petit monstre qui parlait à son peuple.

Lou Panchione

Oui.

Laurent Pasquier

Mesdames, messieurs, soyez mémorable, on compte sur vous parce qu’on est pas bien gros nous les petits monstres.
Sinon, il y a le chef. Soyez mémorable messieurs mesdames.
Soyez, soyez mémorables, soyez mémorable aussi.

Lou Panchione

Oh, c’est impressionnant.

Laurent Pasquier

Et soyez mémorable. Ça, c’est plus posé, on est plus dans les pubs.

Lou Panchione

Là, je suis rassuré quand je t’entend parler.

Laurent Pasquier

Je fais en sorte de te rassurer. Oui, j’écoute. En fait, je travaille comme avec un instrument de musique. Mes cordes s’accordent, c’est le cas de le dire par rapport à la production que j’ai à faire. Et donc, si je dois être proche des gens un peu plus directif, je peux dire bonjour et bienvenue dans cet e-learning consacrée à la voix. Écoutez moi, c’est parti. C’est un jeu, j’accorde. Mais si je veux être un peu plus direct. Bonjour et bienvenue dans cet e-learning consacrée à la voix. Aujourd’hui, là on est plus dans le journalisme, etc mais ça dépend de la direction.

Lou Panchione

En fait, la moi qui t’écoute, je suis juste en face de toi et j’ai des émotions dans tes différentes voix. Pour la parenthèse, je suis quand même sensible doncje capte très vite. Oui, mais du coup, c’est vrai que c’est dingue comme l’étendue qu’elle peut avoir et surtout l’effet qu’elle a sur sur l’audience, sur la personne.

Laurent Pasquier

Dont tu parles de sensibilité. Moi je suis un hypersensible, j’ai peut être comme toi un cerveau droit. Voilà, et donc ce n’est pas simple à gérer parce qu’on a plein d’informations et en effet on est des hypersensibles. Mais en tant que hypersensibles, on est très très très généreux et en fait, c’est une des qualités premières de ce métier, c’est la générosité.

Lou Panchione

Parce que ça demande quand même une énergie, une énergie forte de donner des voix comme ça.

Laurent Pasquier

Ça demande beaucoup. Alors quand on est généreux de nature, c’est un plaisir. Par contre, quelqu’un qui n’est pas généreux, ça lui coûte et c’est là que c’est compliqué. Donc on est obligés de changer un petit peu son tempérament pour qu’il nous donne toujours.

Lou Panchione

Et toi Laurent, tu es généreux de nature ?

Laurent Pasquier

Je pense. Oui, oui, oui. Oui, c’est ce que dit ma famille, mes amis, voilà. Laurent, il donne. “Donnez, donnez, donnez » comme Enrico, Dieu vous le rendra. Oui. J’attends même pas que l’on me le rende. Et surtout ne rien attendre.

Lou Panchione

Mais ça, c’est un vrai. Du coup, c’est c’est ça à la définition d’être vraiment généreux. Eh oui, ne rien attendre en retour.

Laurent Pasquier

Voilà, c’est ça.

Lou Panchione

Laurent Quels sont les éléments importants qui sont à travailler pour avoir une voix pub ? En fait.

Laurent Pasquier

Si tu veux une voix pub.

Lou Panchione

La respiration, le rythme, le timbre, je sais pas.

Laurent Pasquier

Mais surtout le jeu, Lou, le jeu, c’est ce qui fait tout. En fait, on a tendance à dire Ah ben moi, je voudrais bien être voix off. Oui, mais avant tu dois être comédien voix off parce que ça demande du jeu. Si tu ne joues pas, les émotions ne passeront pas. Donc il faut être comédien et incarner un personnage. Si je veux mettre du charme dans ma voix, je vais tout faire pour, pour te charmer. Mais je vais rentrer dans le cadre d’un beau mec. C’est-à-dire quand tu vas te bander tes yeux. Ah oui c’est pas Laurent, parce que moi, j’ai pas un physique atypique, machin, mais quand tu vas m’écouter, tu te dis ce mec, il doit être très très beau. Il y a des clientes qui me disent “Oh, je ne sais pas comment vous êtes, mais votre voix, elle est comme ça.”
Je lui dis ben gardez que la voie, madame.

Lou Panchione

Bien oui, mais voilà, justement, on avait reçu Aurore lors de notre premier épisode. Qui est la cofondatrice d’une application de dating par la voix, vous auriez eu un succès dingue.

Laurent Pasquier

Peut être, faudrait que je m’y mette alors. Non, mais elle est donc la première qualité Lou, le jeu. Et après on va travailler les notes, on va travailler la respiration, on va travailler l’articulation, la diction, on va travailler la projection. Tous ces critères vont s’imbriquer. Moi, j’appelle ça de l’horlogerie suisse.

Lou Panchione

C’est précis.

Laurent Pasquier

C’est très très précis. S’il y a un élément qui déraille, la voix ne communique plus.

Lou Panchione

Donc, est ce qu’on peut devenir comédien voix sans avoir pris des cours ? Sans, est ce qu’on peut parler d’un don ou vraiment c’est quelque chose qui va se travailler ?

Laurent Pasquier

Oui, je n’ai jamais pris de cours, donc je vais dire que j’ai eu un don. Mais alors je dis souvent que le talent, c’est du travail. Il n’y a pas de talent sans travail. Si moi, si j’avais le talent du piano, si je ne joue pas de piano, on ne verrait pas que j’ai du talent de piano. Donc il faut travailler, travailler. Et après, on dit, ah oui, il a du talent, mais il a travaillé le gars. Il est peut être doué pour ça, mais avant tout, c’est le travail.

Lou Panchione

Et j’ai envie de rebondir sur ce qu’on me disait. Alors, pour voir ce que ça pourrait donner, je vais jouer le jeu, je vais fermer les yeux. Est ce que tu peux me parler, Laurent, comme si tu voulais me séduire. Tu veux une phrase ? Voilà. Alors j’ai envie de voir si l’émotion passe. En fait, vraiment. Je veux vraiment jouer le jeu parce que tu vas jouer.

Laurent Pasquier

C’est difficile, c’est troublant.

Lou Panchione

Allez je  ferme les yeux, je joue le jeu.

Laurent Pasquier

Est bien Lou, j’espère que tu m’as attendu toute la nuit car me voilà ce matin et je vais rentrer dans cette cuisine et tu vas ouvrir les yeux et je serai là. Ouvre les yeux et c’est moi, c’est Laurent. Voilà. Mais on peut charmer autrement.

Lou Panchione

Ah oui, oui.

Laurent Pasquier

Bonjour Lou, c’est moi. C’est beaucoup plus naturel, mais c’est plus sincère.

Lou Panchione

Oui, c’est vrai, on sent la sincérité plus que dans la version.

Laurent Pasquier

Ça dépend ce qu’on fait. Ça dépend ou ça va, ça dépend par quoi ça passe, par quels canaux, ça diffuse. Bien sûr, au théâtre, on ne va pas du tout jouer. On ne va pas du tout jouer comme ça, on peut le faire. Mais plus ça, c’est plus ciné, plus radio, plus feuilleton radiophonique, etc.. voilà.

Lou Panchione

Est ce qu’il y a des industries, des secteurs d’activité qui sont plus en demande de ta voix ?

Laurent Pasquier

Alors oui, oui, il y a depuis de nombreuses années maintenant je fais beaucoup de films institutionnels, corporate parce que je pense que ma voix n’est pas trop grave et pas trop médium. Et là, elle rassure, elle est sécuritaire et elle est sincère, technique. Voilà ça et les e-learning. J’en fais beaucoup, oui.

Lou Panchione

Oui, j’ai vu ce qui était très tendance en ce moment. Comme quoi la voix peut avoir un effet sur une preuve que ça peut avoir un effet. Les histoires douces pour s’endormir, la méditation, ce genre de choses et je vois que c’est vraiment en train de se démocratiser, ce moyen là pour s’endormir. Donc la voix pourrait avoir des effets sur le sommeil.

Laurent Pasquier

C’est sûr qu’elle a des effets. Bien sûr, là, il faut bien maîtriser. A tous les producteurs, ils savent. Il faut bien choisir son casting et bien choisir son comédien qui va entrer dans l’application. Oui, je vois passer de temps en temps des applis sur l’App Store et tout ça qui parle de ces techniques d’endormissement avec des voix ou même de son yoga de méditation.

Lou Panchione

Et il me semble même qu’il y a eu des études scientifiques qui ont été faites pour prouver qu’il y a des sons qui endorment. Alors je ne sais pas en terme de science ce qui se passe dans le corps à ce moment là, mais ça peut endormir.

Laurent Pasquier

Bien sûr des sons de la nature ou des sons musicaux avec des instruments.

Lou Panchione

Laurent Quelle place donnes tu à la musique dans une publicité ?

Laurent Pasquier

Wow ! Eh bien, la musique, elle doit se marier complètement à la voix. Parfois, je suis un peu déçu par les mixages de certaines productions qui mettent trop en avant la musique ou pas assez la musique. C’est vraiment un juste milieu qu’il faut trouver pour vraiment que la voix s’accorde à la musique. Ça doit faire qu’un, qu’il n’y ait pas deux niveaux. Il n’y a pas un plus fort que l’autre. Pour moi, il n’y a pas de surenchère, c’est à dire que moi, je dois être plus fort que la musique. La musique doit être plus forte que la voix. Non, non, il faut que tout ça, ça se marie. Et ça, quand on a ça, on dit que le mix est parfait. Mais bon, après, il faut voir avec Jérémy. Il en dira plus sur ça puisqu’il connaît le métier du mixage.

Lou Panchione

Ma dernière question, ce serait de quelle façon la voix impacte-t-elle la publicité ? Non pas l’impact qu’elle a sur les gens, mais de quelle façon est l’impact sur la pub en elle-même ?

Laurent Pasquier

En fait, la voix, ça va être l’identité de la marque, c’est à dire que c’est pour ça que quand on choisit un comédien pour une marque, on le garde longtemps. Sinon, si on n’arrête pas de changer les gens autant, si ce n’est pas la même voix, alors je m’identifie plus à la marque. Ça change leurs habitudes auditives et en fait, les habitudes auditives des gens c’est super important. L’habitude, c’est très bon d’avoir des habitudes. Très, très bon.

Lou Panchione

Ça les rassure.

Laurent Pasquier

Ça les rassure, ça les rassure, ça les motive.

Lou Panchione

Ça crée du lien, peut être entre eux, pour la marque, de l’affection.

Laurent Pasquier

Tout à fait. Alors moi, j’ai certaines marques que j’adore, particulièrement parce qu’ils ont une campagne radio, mais parce qu’ils ont un logo que j’aime bien, où dès qu’on change un peu les choses, ça devient plus compliqué. C’est pour ça qu’une voie, c’est l’identité d’une marque.

Lou Panchione

Et d’un acteur.

Laurent Pasquier

Et d’un acteur. C’est pour ça qu’on change très peu les voix des acteurs. Quand on a une voix attitrée; Bruce Willis est orphelin, il va retrouver une voix, voilà Patrick Poivey n’est plus là.

Lou Panchione

Il y a eu la voix française de Eva Longoria qui me semble qui est morte aussi.

Laurent Pasquier

Oui, ça a été une sale année.

Lou Panchione

Oui, j’ai l’impression.

Laurent Pasquier

Oui, oui.

Lou Panchione

Mais vous êtes là et plus fort que jamais, plus redoutable que jamais.

Laurent Pasquier

Et oui je fais du sport

Lou Panchione

Oui, c’est important.

Laurent Pasquier

Oui, je me conserve.

Lou Panchione

Je vais m’étouffer.

Laurent Pasquier

Attention Lou, vous êtes en train de nous…, ah non, restez avec nous.

Lou Panchione

Allez Laurent, une petite dernière pour la route. Et puis après…

Laurent Pasquier

De quoi, on boit quoi ?

Lou Panchione

Allez, un petit whisky. Non? Une petite phrase, celle que vous voulez.

Laurent Pasquier

Alors je souhaite à soyez mémorable, une longue vie dans le domaine sonore et je vous retrouve très prochainement sur les ondes, à très bientôt les amis.

Lou Panchione

Merci beaucoup Laurent.  

Outro

Une création, We Compoze.

Photo Lou Panchione
Envie d’être mémorable ? On est disponible pour un call, une visio, un café ou juste vous écouter 😉
Musique montage vidéo

La musique pour montage vidéo

La musique pour montage vidéoInfo déraisonnable du jours : nos yeux voient en moyenne 1 200 messages publicitaires. Aujourd’hui plus que jamais, les marques ont besoin de se différencier. Mais comment sortir son épingle du jeu me direz-vous ? Même avec une charte...

Habillage
21 Avr 22
Visuel des podcasts we compoze

Comment bien communiquer en radio ?

Comment bien communiquer en radio ?Dans ce podcast Lou Panchione questionne Michel Collin, expert reconnu en publicité radio et marketing pour en savoir plus sur la bonne manière de communiquer en radio. Script du podcast Intro Une création We Compoze. Tu n'as...

Script podcast
31 Août 22